Quand souscrire à une assurance vie ?

Souscrire à une assurance vie, avant 70 ans

« Si mon décès survient maintenant, est-ce mes proches auraient des problèmes financiers ? » Dès que la réponse à cette question est positive, la souscription à une assurance vie est indispensable. Cette dernière est un contrat qui permet à une personne, appelée le souscripteur, de recevoir, sous réserve de respecter certaines conditions, une somme, sous forme de rente ou de capital, de la part d’une autre personne appelée l’assureur, et cela, à la fin du contrat. Mais à partir de quand peut-on réellement souscrire à une assurance vie ? le principe veut que plus on est jeune, plus l’assurance vie est intéressante.

Souscrire à une assurance vie, avant 70 ans : le principe

Il n’y a pas d’âge pour souscrire à une assurance vie. Cependant, il est conseillé d’adhérer à ce type de contrat avant ses soixante dixièmes anniversaires. En effet, la mise en œuvre de l’assurance vie avant cet âge, offre des avantages fiscaux non-négligeables. Ainsi, elle permet de gagner un abattement de 152 500 €, pour chaque bénéficiaire, sur la valeur du rachat. Au-delà de ce seuil, un abattement forfaitaire de 20 % est appliqué.

Cependant, pour les plus de 70 ans, l’assurance vie présente également quelques atouts. Ainsi, les sommes versées à partir de cet âge donnent la possibilité de recevoir un abattement à hauteur de 30 500 €. Cependant, les sommes versées, au-delà de ce seuil sont soumises au droit de succession habituelle.

Souscrire à une assurance vie avant 30 ans : une politique rentable

Il est également possible de souscrire à une assurance vie avant l’âge de 30 ans. Adhérer à un contrat d’assurance vie dès l’achèvement de ses études ne fait pas toujours partie des priorités des jeunes diplômés alors que l’assurance vie offre des avantages intéressants pour cette tranche d’âge. L’avantage est d’abord fiscal. En effet, plus le contrat dure, plus l’imposition du retrait d’assurance vie est intéressante. Lorsque la durée du contrat va au-delà de 8 ans, les retraits bénéficient d’une exonération fiscale dans la limite de 4 600 € pour une seule personne ou de 9 200 € pour un couple. Le prélèvement forfaitaire libératoire passe aussi à 7,5 et on peut toujours opter pour le barème de l’impôt sur le revenu. Outre l’avantage fiscal, l’assurance vie permet aussi aux jeunes souscripteurs d’épargner pour se constituer un capital à utiliser ultérieurement pour financer un projet par exemple. C’est aussi une façon d’anticiper l’achat de sa première résidence.

Souscrire à une assurance vie dès la naissance d’un enfant 

une assurance vie dès la naissanceL’ouverture d’un livret A pour ses enfants ou ses petits-enfants, dès leurs naissances est également possible. Ce réflexe permet aux plus jeunes âgés d’avoir un capital concret qu’ils pourront à l’avenir utiliser à leurs guises (frais d’études, achat de véhicule, …).

Pour finir, il est à noter que dans la pratique, un contrat d’assurance vie est souvent interdit pour les personnes de plus de 85 ans. Et cela pour éviter un abus de droit ou une requalification en donation indirecte.